Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La contemplation du monde (Sully Prudhomme)

 

Le silence est le siège de l’inspiration pour évoquer l’amour ainsi que le souligne Sully Prudhomme.

silence, contemplation, poésie, Prudhomme, Sully

 

 

 Repères : thème du silence : étude : action

 

Dans l’article précédent, nous avons évalué l’importance du silence pour les Moralistes, abordons maintenant l’enjeu du silence dans la contemplation.

 

Contemplation

Il s’agit en effet de se taire pour pouvoir traduire une impression, des souvenirs, un imaginaire. 

Dans le sonnet qui vous est proposé, Sully Prudhomme décrypte le mystère de l’amour. Le silence offre au poète l’inspiration pour ses vers.

 

Pour vous permettre de bien en apprécier sa portée, il vous est proposé de retrouver la méthode de lecture que nous suivons depuis des années. 

 

Il s’agit de prendre le texte sous six angles à l'aide de ce moyen mnémotechnique : 

 

  6           GROSSES                                      CLEFS

Gr : grammaire                               C : Conjugaison

OS : oppositions                            le : champ lexical 

SE : les 5 sens                            FS : figures de style

 

 

Silence et nuit des bois


Il est plus d’un silence, il est plus d’une nuit,
Car chaque solitude son propre mystère :
Les bois ont donc aussi leur façon de se taire
Et d’être obscurs aux yeux que le rêve y conduit.

On sent dans leur silence errer l’âme du bruit,
Et dans leur nuit filtrer des sables de lumière.
Leur mystère
 est vivant : chaque homme à sa manière
Selon ses souvenirs
 l’éprouve et le traduit.

La nuit des bois fait naître une aube de pensées,
Et, favorable au vol des strophes cadencées,
Leur silence est ailé comme un oiseau qui dort.

Et le cœur dans les bois se donne sans effort :
Leur nuit rend plus profonds les regards qu’on y lance,
Et les aveux d’amour se font de leur silence.

Sully Prudhomme, Silence et nuit des bois, Poésie 1866-1872

https://fr.wikisource.org/wiki/Silence_et_Nuit_des_bois

 

Analyse

Le poète emploie des tournures impersonnelles et choisit une organisation didactique avec la ponctuation explicative outre les conjonctions de coordination. On est saisi par le parallèle entre l’homme et la nature et les oppositions avec le bruit. C’est un sonnet qui convoque la vue, le sens le plus propice à l’imagination se déployant dans le noir. Le présent de vérité générale trouve ainsi à s’appliquer de manière universelle. On note le champ lexical notamment de la création poétique. On relève enfin les nombreuses métaphores et comparaisons, outre les personnifications de la nuit. On mesure aussi la beauté des alexandrins aux rimes embrassées. Le silence permet l’évocation de l’amour.

 

Dans l’article suivant, il sera question pour le poète de rendre hommage au silence.

 

Repère suivant : ode au silence

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article