Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

La divinité du silence dans l'antiquité

 

L’Antiquité apportait une grande importance à ce silence au point de créer des divinités dédiées.

thème du silence, littérature, dieux, antiquité, Harpocrate

 

Repères : thème du silence : étude : action

Dans l’article précédent, on a indiqué que le fait de se taire constitue en réalité une action aux conséquences diverses. Nous verrons aujourd’hui que l’Antiquité apportait une grande importance à ce silence au point de créer une divinité.

Divinisation

Les Grecs se sont inspirés du mythe égyptien d’Horus enfant. Ils le désignèrent sous le nom d’Harpocrate et en firent le dieu du silence. Horus enfant est représenté sous la forme d’un enfant qui met le doigt sur la bouche comme une invitation à se taire. 

Mystère

Les Romains décidèrent de féminiser cette divinité en lui donnant un autre nom Tacita. Elle constitue pour Numa Pompilius, fondateur de l’organisation sacerdotale romaine, la dixième muse. Il s’agit d’y voir la déesse qui préfère le silence aux paroles des hommes. On peut même penser qu’il s’agit d’un silence qui entoure le mystère des cérémonies religieuses.

Volupté

Par la suite, on nomma la divinité du silence sous un nouveau nom,  Angerona dont la statue était placée devant le temple de Voluptia (déesse de la volupté). Le sens du silence prend un tout autre sens…

 

Source : Encyclopédie Larousse, 1902

Repère à suivre : le silence dans la bible

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article