Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Fait divers : Chanson douce de Leïla Slimani

Chanson douce de Leïla Slimani narre le récit d’un drame. Ce faux fait divers se présente comme un prétexte à une argumentation relative à la place de l’Autre.

fait, divers, chanson, douce, Leïla Slimani, thème, livre

 

 Repères : fait divers : étude

Dans l’article précédent, nous avons évoqué le fait divers imaginé par Böll pour dénoncer la violence de nos sociétés, découvrons sous la plume de Leïla Slimani, Chanson douce, roman paru en 2016 et qui a reçu le prix Goncourt. Il s’agit d’une analyse psychologique des rapports entre des employeurs et employée.

 

Nourrice

Louise est embauchée par un jeune couple bobo parisien pour garder deux enfants en bas âge. Ses employeurs sont immédiatement satisfaits de leur choix et lui accordent toute leur confiance. Ils sont ravis que les liens professionnels deviennent rapidement amicaux. Leur « nounou » constitue, à leurs yeux, la perle rare. La nourrice intègre ainsi le cercle familial et goûte au plaisir d’être emmenée en voyage en Grèce. Pour combler sa solitude immense, elle fait tout pour être indispensable à cette famille, trop peut-être, car des attentes de part et d’autre finissent par surgir et créent des frustrations. 

 

La distance se réinstalle, les liens reviennent à un niveau strictement professionnel. Ce changement de situation est le prélude à un drame devenu progressivement inéluctable. Dans la folie d’un espoir, Louise s’imagine un unique avenir, « un royaume »,où elle serait pour toujours au centre. Pour cela,  elle se met en tête de garder le troisième bébé du couple, qui n’est pas au programme. Ce désir constitue donc un pur fantasme. À l’heure du bain, la nounou désillusionnée assassine sauvagement les enfants avant de tenter de se suicider.

 

Argumentation

Leïla Slimani met en évidence l’incompréhension entre les êtres au travers de l’opposition entre les parents, issus de la bourgeoisie, et la nourrice, veuve criblée de dettes. Dans ce roman, le silence est la clé d’interprétation : rien ne se dit, rien ne se lit. Pour Louise, la misère ne se partage pas, elle se tait donc. Pour ses employeurs, l’indifférence ne se dissimule pas ; elle transparaît. La question de l’altérité est clairement posée : comment créer du lien surtout lorsqu’ils résultent des rapports économiques ? Quelle est la place de l’autre dans le quotidien ?

Chanson douce fait figure de fait divers glaçant, mettant le doigt sur l’extrême solitude des êtres. Vous trouverez ci-après la bande-annonce du film adapté de ce roman.

 

Si l’on a considéré que les faits divers ont été traditionnellement des sources d’inspiration, puis des prétextes argumentaires, il s’avère qu’ils sont également devenus un genre littéraire. Dans ce dernier cas, on peut même parler d’emprise du fait divers sur la littérature depuis le roman De sang-froid de Truman Capote, ainsi que nous le constaterons dans le prochain article.

 

Repère à suivre : De sang-froid, Truman Capote

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article