Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Détermination d’un fait divers

 

Si l’on conçoit aisément ce que signifie un fait divers, découvrons ensemble ce qui n’en constitue pas. Définition par la négative ; finalement, pas si facile…

définition, déterminer, fait, divers, sens , thème, littéraire, livres, romans, litteerature

 

Repères : fait divers : présentation

 

Dans l’article précédent, nous avons mis en évidence les éléments positifs de la définition de faits divers ; il est temps de voir concrètement ce qui entre dans la notion et ce qui ne s’y glisse pas…

 

Homme

Le fait divers concerne un fait mettant en jeu un être humain. On exclut en principe des objets (ex. bouteilles de gaz) ou des animaux (ex. loups) à moins qu’ils se rattachent à l’homme.  « Un loup «au comportement agressif» qui rodait sur un camping à Bormes-les-Mimosas (Var), dans le sud-est de la France, a été abattu jeudi par la gendarmerie, a annoncé la préfecture du département. »

 

Anonymat

Le fait divers ne concerne pas en principe une personnalité connue ou alors une célébrité surprise en dehors de l’exercice de sa fonction sociale habituelle (ex : braquage à Paris de Kim Kardashian).

 

 

Il s’agit donc plutôt d’un homme ou une femme ordinaire, l’homme des foules. Ce dernier terme fait référence à une nouvelle d’Edgar Poe aux termes de laquelle le narrateur s’attache à la vie d’un passant qui n’existe que lorsqu’il est noyé dans la masse. 

 

Ce point le distingue de l’auteur du fait divers qui sort précisément de la foule pour exister aux yeux de tous. Il quitte donc l’anonymat. On pense ainsi à Jean-Claude Romand, obscur "médecin" du Jura, meurtrier de toute sa famille, avant de devenir sujet du récit d’Emmanuel Carrère, l’Adversaire, sur lequel nous reviendrons ultérieurement.

 

 

Fait positif ou négatif

Le fait divers ne comporte pas intrinsèquement une polarisation positive ou négative ; c’est la recherche du sensationnalisme de la presse qui a mis à l’honneur le caractère transgressif plutôt que le modèle à suivre. 

 

Et pourtant, le fait divers peut braquer les consciences vers une conduite méritoire, voire héroïque. On pense à ce Malien sans papiers qui a sauvé la vie d’un enfant suspendu à la rambarde d’un immeuble. 

Il est cependant communément admis qu’un fait divers côtoie l’univers du tragique, voire du sordide. On peut évoquer les nombreux uxoricides, c’est-à-dire féminicides, qui remplissent la rubrique des journaux locaux :

« Le corps d'une femme de 56 ans a été retrouvé vendredi soir à son domicile de Puisseguin en Gironde. La piste criminelle est privilégiée, mais les recherches des gendarmes se poursuivent sur place et pour retrouver son compagnon. »

 

Il faut toute l’énergie d’un petit comité pour faire sortir de l’indifférence ces morts isolées. Il effectue de manière bénévole une veille minutieuse dans la presse locale et établit un décompte national pour éveiller les consciences. On donne à voir une situation sociale proprement scandaleuse.

 

Dans le prochain article, nous verrons que les faits divers sont liés à l’essor de la presse.

 

 

Source :

https://www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1997_num_27_97_3233

 

 

 

Repère à suivre : le fait divers dans la presse.


 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article