Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

George Sand et sa postérité

George Sand est décédée en 1876 en laissant une œuvre immense et un héritage à la postérité. Son aura dépasse largement le cadre des frontières française. Elle a tracé la route pour toutes les femmes auteures.

George Sand, mort,
George Sand par Nadar

 

 Repères :  George Sand  : vie littéraire

 

Dans l’article précédent, nous avons vu le jugement de ses contemporains. Achevons notre dossier aujourd’hui par la postérité de l’œuvre de George Sand.

 

Décès

George Sand est décédée d’une occlusion intestinale à l’âge de 76 ans, au milieu des siens. Les obsèques religieuses à Nohant imposées par Solange voient défiler les personnalités de son temps. Hugo s’est fait excuser en adressant un éloge funèbre. Retrouvons un extrait du journal du Figaro pour lequel elle a collaboré au début de sa carrière : 

« C'est fini ! La voilà dans sa tombe, cette femme dont la vie et les œuvres ont tenu le monde intelligent attentif pendant quarante ans. Elle repose à jamais dans le cimetière de son village, et les morts obscurs qui pourrissent à ses côtés dans le silence du cercueil tiennent juste autant de place qu'elle! Ceux qui rêvaient pour cette morte l'apparat des convois hors classe, le retentissement des démonstrations, populaires et le marbre des sépulcres, fameux, n'ont rien à regretter. On eût pu lui faire des funérailles plus pompeuses, il était impossible de lui en faire de plus touchantes. De la simplicité même de la cérémonie, je ne sais quelle solennité biblique émanait, qui vous tenait attentif, haletant. De la simplicité même de la cérémonie, je ne sais quelle solennité biblique émanait, qui vous tenait attentif, haletant et recueilli. Pour moi, George Sand est plus grande au fond de cette fosse étroite et dans ce modeste champ de repos que sous un mausolée du Père-Lachaise entre deux monuments célèbres. Ses restes n'auront pas Paris pour horizon; le bruit de nos agitations politiques ou mondaines ne se mariera pas aux plaintes du vent soufflant dans l'arbre qui ombrage son caveau; mais elle dormira, calme et respectée, au pied du mur de son cher jardin de Nohant, témoin de ses premiers pas et de ses dernières promenades au milieu de ces paysans amis, dont elle a été la bienfaitrice, et dans son Berry, bien-aimé, dont elle sera la gloire. (…) »

Le Figaro du 12 juin 1876

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k275996m/f1.item.zoom

 

Un écho

L’œuvre de George Sand a suscité un écho partout en Europe, depuis que la France frappe les esprits avec ses aspirations à la liberté. Elle est lue dans le texte, car les intellectuels étrangers comprennent la langue de Molière. Égérie de cet esprit bien français, elle est donc célèbre, quitte à faire surgir quelques plaintes. Son ouvrage, un hiver à Majorque,indigne, en effet, les autochtones, choqués d’être dévalorisés sous sa plume. 

Dès sa mort, elle figure dans le catalogue des grands auteurs de littérature. Elle y est étudiée au travers de ses propres spécificités. On y va de ses souvenirs littérairesou comment j’ai rencontré George Sand. On a vu que le nom de l’écrivain était propice au commerce, il fait encore vendre…

 

École

Zola analyse son œuvre, en notant que le XIXe siècle a fait naître deux écoles, celle de Balzac et celle de Sand. De son point de vue, c’est celle de Balzac qui a donné du fruit donnant lieu au naturalisme. Il dit cette formule terrible :

« Telle est la vraie situation. Le roman naturaliste a vaincu, il y a là un fait évident qui ne peut être nié par personne, George Sand représente une formule morte, voilà tout. »

George Sand, Zola

https://fr.wikisource.org/wiki/Œuvres_critiques/Document_littéraires/George_Sand

 

On notera en premier lieu que le naturalisme n’a pas davantage survécu à la disparition de Zola. Il s’avère en second lieu que les œuvres de George Sand continuent à être étudiées que ce soit dans colloques universitaires ou dans des établissements scolaires. On redécouvre aujourd’hui tout l’intérêt de ses textes autobiographiques et sa correspondance. Enfin, les deux romans qui plaisaient tant à Zola, la Petite Fadetteet la Mare au diabledemeurent des classiques incontournables. Qu’est-ce qu’un classique, si ce n’est un roman qui n’a pas tout dit, selon la définition de Calvino. C’est bien le cas…

 

Femme auteur

Par son tempérament et son courage, George Sand a œuvré pour les femmes auteurs qui lui succèderont. Un tribut lui est en effet dû par la gent féminine. Il ne sera plus considéré comme anormal pour une femme de se lancer dans une carrière littéraire. 

 

Sources :

Histoire de ma vie, G Sand, Pléiade

George Sand à Nohant,Michèle Perrot, Seuil 2018

Mon cher George, Balzac et Sand, histoire d’une amitié, Gallimard

Chère George Sand, Jean Chalon LDP

 

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article