Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le commentaire en français : les oppositions

Dans le commentaire littéraire, il est important de relever les oppositions, c'est-à-dire les éléments du texte qui forment un contraste : le blanc/le noir etc... Dans chaque œuvre, on peut ainsi découvrir les oppositions sur lesquelles l'auteur joue. Elles ont pour objet de donner du relief au texte qui prend alors tout son intérêt.

 

6 GROSSES CLEFS ©. Methode, commentaire, analyse, étude, littéraire, opposition, lecture, analytique

repères : thème des examens : le commentaire

Méthode

Dans l'article précédent, nous avons rappelé l'existence de la méthode que nous utilisons. Il s'agit d'un moyen  mnémotechnique appelé les  6 GROSSES CLEFS ©. Rappelons le code couleur qui est attaché à cette marque déposée : 

       6           GROSSES                                      CLEFS

 

Gr : grammaire                               C : Conjugaison

OS : oppositions                            le : champ lexical 

SE : les 5 sens                            FS : figures de style

Nous avons montré l'importance de la grammaire, découvrons aujourd'hui les oppositions dans le poème de Ronsard. Pour cela, prenons le noir.

Dualité

Nous ne relèverons les principaux points qui forment un contraste. Nous pouvons voir ainsi l'opposition fleur/feuille, Terre/ciel et vif/mort. Les couleurs sont aussi signes d'opposition, la couleur "rose" avec le gris de "cendres". On a aussi le blanc du "lait" avec le vert de "feuille", on a aussi "vive couleurs" et "odeurs" Ces oppositions montrent l'aspect dualiste de l'existence humaine. Aucune ne survit à l'autre. Tout passe donc, rien ne dure.

Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose,
En sa belle jeunesse, en sa première fleur,
Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,
Quand l’Aube de ses pleurs au point du jour l'arrose ;

La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,
Embaumant les jardins et les arbres d’odeur;
Mais battueou de pluie,
 ou d’excessive ardeur,
Languissante elle meurt, feuille à feuille déclose.

Ainsi en ta première et jeune nouveauté,
Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,
La Parque t’a tuée, et cendres tu reposes.

Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,
Ce vase plein de laitce panier plein de fleurs, 
Afin que vif et mortton corps ne soit que 
roses.

Dans l'article suivant, nous relèverons celui appartient à une autre clef, celle qui est relative aux  5 sens.

repère à suivre : les 5 sens

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article