Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

De la notion de peuple au populisme

Il vous est proposé de découvrir la notion de populisme dans la littérature. Il faut en premier préciser l'étymologie et sa définition actuelle. Qu'est-ce donc que le populisme ?

 

 

thème,  notion,  peuple, passage,  populisme, littérature, livres, roman,

 Repères : thème du peuple : présentation

Dans l’article précédent, nous nous sommes intéressés au peuple en ce qu’il est l’objet de toutes les attentions ou les convoitises depuis l’instauration du suffrage universel. Le peuple formé de citoyens devient le réservoir des électeurs. Intéressons-nous aujourd’hui au populisme, terme employé de nos jours sans discernement. Précisons l’étymologie et sa définition actuelle.

Étymologie

Précisons l’origine du terme qui a voyagé dans l’espace et le temps. Il faut noter que le mot populisme est un néologisme du XXe siècle ; il n’existe pas dans le Littré au siècle précédent. Il faut attendre 1907 pour que le Larousse illustré l’évoque*. Le populiste est défini* comme le « membre d’un parti prônant des thèses de type socialiste ». Né dans la Russie tsariste afin d’imposer une réforme agraire favorable à la paysannerie, le terme a bien une connotation politique. Dérivant, ce mot populiste a donné lieu au populisme. Par extension, le populisme concerne ainsi « toute doctrine faisant appel au peuple de manière indifférenciée »*. On verra aussi un mouvement de cette nature aux États-Unis, à la fin du XIXe siècle, émanant de petits propriétaires de l’Ouest réclamant des meilleurs crédits pour leurs exploitations et des investissements en matière de transports ferroviaires pour acheminer leur production vers l’est. Il reste que cette notion actuellement peine à être définie.

 

Définition actuelle

Si l’on conçoit bien le caractère péjoratif du terme « populiste », il est bien malaisé de définir la notion actuellement. On conçoit que la démagogie entre en scène, mais l’on n’en sait guère plus à la lecture des journaux et magazines qui, par facilité et abus de langage, utilisent ce mot sans le définir.

 

Qu’est-ce que le populisme ?

Il vous est proposé de découvrir un ouvrage exceptionnel de Jan-Werner Müller, qu’est-ce que le populisme ?* qui définit enfin les termes de ce mot. 

Sur le plan sémantique, il dresse une ligne entre l’Europe et les États-Unis où le terme, en fonction de l’Histoire, ne recouvre pas le même sens. Il est toujours de bon ton d’être populiste, « pops » outre atlantique, car il s’agit d’être progressiste, en défendant les intérêts des petitscontre la finance. C’est une notion de gauche pour résumer.

En Europe, il s’agit d’un terme qui ne présente rien de progressif, au contraire. Mais Jan-Werner Müller montre que le populisme ne se définit pas par le fond d’un programme, mais par la forme d’une expression. Qu’est-ce donc que le populisme ?

Contrairement à ce que l’on pense, il ne s’agit pas d’une posture uniquement démagogique. Le phénomène est plus complexe que cela. Au nom d’une revendication morale, selon laquelle le peuple, c’est moi, il s’agit d’une combinaison d’éléments qui s’opposent à :

  • l’élite,
  • au pluralisme,
  • à la représentation parlementaire.

 

La mise en application de la théorie par les gouvernements populistes conduit à des attaques directes contre la démocratie. On assiste ainsi à l’accaparement des rouages de l’état, au discrédit jeté sur l’opposition et sur la presse dont la libre expression est menacée, au règne de l’arbitraire, au culte de la moralité, au clientélisme… la liste est longue. 

Notons que la particularité du gouvernement populiste, qui se distingue d’une dictature, consiste à conserver une apparence de démocratie par la mise en œuvre d’artifices, de sa justice et de ses règles de droit de pures circonstances…

 

Source :

* Jan-Werner Müller, qu’est-ce que le populisme ?* folio essai

Dans le prochain article, nous reviendrons sur l’émergence d’un courant littéraire populiste, en France, dans les années 1920.

 

 Repère à suivre : le courant littéraire du populisme (Lemmonier)

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article