Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Une déambulation la nuit à Paris

Les deux romans consacrés à Paris, Les dernières nuits de Paris de Philippe Soupault et Les pêcheurs d’étoiles de Jean-Paul Delfino, se situent la nuit, dans une ambiance mystérieuse propice à la découverte d'un univers singulier.

promenade, nuit, Paris , livre, roman, thème, Soupault

Repères : thème de Paris : étude

 

Dans l’article précédent, nous avons examiné le plan de l’étude consacrée à une folle échappée parisienne entre mystères et poésie au travers de la lecture croisée de deux romans emblématiques que nous avons préalablement présentés :

  • Les dernières nuits de Paris de Philippe Soupault, publié en 1928,
  • Les pêcheurs d’étoiles de Jean-Paul Delfino, publié en 2016.

Débutons, si vous le voulez bien, par le premier point commun qui les lie, à savoir la déambulation dans Paris la nuit. 

 

Vie nocturne

En effet, l’action se déroule dans une période où le mystère des ombres enveloppe la capitale. La nuit occupe dans les deux romans l’unité de temps qui s’étire ainsi en longueur. On s’y promène, on y fait la fête, on y vit pleinement en somme.

 

On perçoit dans ce Paris une folle intensité. Un sentiment diffus de liberté s’y affirme à l’heure où les bonnes gens dorment tranquillement. C’est l’instant du possible que la morale réprouve.

 

Qu’importe !

 

Expérience

L’expérience peut être unique ou multiple.

 

Le titre de l’œuvre de Soupault évoque, en effet, la pluralité de ces déambulations nocturnes alors que le roman de Delfino nous offre une soirée mémorable.

 

Dans le premier roman, chaque sortie présente quelque chose d’unique. Une nuit à Paris se rejoue donc à chaque fois. 

 

Mais que peut-il bien s’y passer à l’heure où les lampadaires sont allumés ? La découverte d’un univers singulier.

 

Repère à suivre : la découverte d’un univers singulier

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article