Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Lutèce dans l’Empire romain

Paris provient bien sûr des Parisii, peuple gaulois vivant originellement non dans l'île de la Cité, mais dans la région actuelle de l'Île de France. Partons à la découverte de Paris lorsqu'elle était encore Lutèce...

lutèce, Empire romain, Paris, thème
Arènes de Lutèce

 

Repères : thème de Paris : présentation

 

Dans l’article précédent, nous avons défini le cadre de la présentation de Paris sous deux angles, la bouillonnement intellectuel et son goût pour la liberté. Mais avant de débuter, posons-nous la question de savoir d’où vient le terme de Paris.

 

Parisii

Le terme Paris provient des Parisii, la peuplade gauloise vivant dans l’actuelle région d’île de France. Vous pourrez voir dans la brève vidéo que l’on ne trouve pas trace d’habitation gauloise sur l’île de la Cité, ni même dans ce qui constitue Paris intra-muros.

 

Après avoir défini qui étaient les Parisii, pénétrons ensemble à Lutèce, création gallo-romaine depuis la guerre des Gaules en 52 av.J.-C. 

 

Conquête de Rome  

La cité romaine de Lutèce comprenait thermes (cf. celles de Cluny), aqueduc, établissements de bains, un petit théâtre et un amphithéâtre (cf. arènes de Lutèce). Il vous est proposé de vous mettre sur la voie de ce parfum de liberté que l’on associe toujours à Paris.

C’est sous la plume d’un auteur du XIXe siècle, romantique et disciple de Hugo, que nous nous arrêtons aujourd’hui. Cela marque ainsi le début du libre cours de notre roman sur Paris qui est comme toute œuvre de fiction, sans contraintes.

Liberté

C’est au culte de la liberté que Philothée O’Neddy dédie ses vers. Rappelons que ces vers datent de 1828 ; on est alors sous le régime de la Restauration avec Charles X en 1824 lorsqu’il supprime la censure qu’il rétablira jusqu’aux fameuses ordonnances liberticides qui seront la cause de la révolution de 1830. Le poète intitule son poème : fanatisme. Oui ! Vous avez bien lu ! 

Lorsqu’il s’agit de Paris, on n’est jamais loin de l’emphase ! Le poète rappelle opportunément Lutèce, qu’il choisit pour incarner la Nation française. Il remonte ainsi à l’Empire et à l’assassinat de César, vu comme le véritable ennemi de la liberté. On comprend aussi que le poète parle par allusion, en recourant à un art d’écrire qui lui permet de dénoncer de manière distancée. D’ailleurs, par précaution, il ne publie son recueil qu’en 1833 qui n'aura aucun succès .

Par comparaison, l’homme de Lettres se sent prêt à porter le glaive pour lutter contre toute atteinte à la liberté. Quel est son tribu à lui ? Ces quelques vers…

 

Fanatisme.

 À la rage il adore,
Républicain naïf, les romaines vertus :
Il se donne les airs et le ton d’un Brutus !

Théophile Dondey.

 


 

Que je l’aime ce nom, saint dans tous les langages,
Ce nom terrible, écrit sur le char des orages,
Ce nom, beau de puissance et d’immortalité,
Qui fait pleurer les rois dans leur alcove immonde,

Que nous verrons un jour le seul culte du monde,
    Ce nom de bronze, Liberté !

Lorsque, tout grandiose, il vibre à mon oreille,
Ma fougue de poète en sursaut se réveille,
D’héroïques éclairs jaillissent de mon œil,
Ma main veut s’appuyer sur le pommeau d’un glaive,
J’ai des frissons de gloire, et mon front se relève
    Couronné d’un joyeux orgueil !

Ô ! sainte Liberté, si ma Lutèce encore
Voyait d’un fils des camps le bouclier sonore
Remplacer au Forum les tables de ses lois,
S’ils renaissaient encor les jours du despotisme,
Si la France expirait, va, mon patriotisme
    Ne serait point morne à ta voix.

Vainement de César le trône sacrilége
Resplendirait, gardé par le double cortége

D’un sénat avili, d’un prétoire invaincu :
Du vertueux Brutus je relirais le crime…
Je n’aurais point pitié du conquérant sublime :
             — Bientôt César aurait vécu.

 

1828.

Philothée O’Neddy, Feu et flamme, fragment 3e

 https://fr.wikisource.org/wiki/Fanatisme

 

Source :

 https://www.bu.edu/paris/files/2010/01/PARIS-ET-SON-HISTOIRE.pdf

 

repère à suivre : une figure parisienne 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article