Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gazette littéraire

Analyse-Livres & Auteurs-Culture

Le jardin d’Eden, siège d’une entreprise fugitive (Bosco, Bassani)

Le thème du jardin fait aussi l'objet d'une analyse au travers de deux romans précis qui situent le cadre de leur narration dans ce lieu. Il s'agit de l'âne Culotte de Bosco et le jardin des Finzi-Contini de Bassani

Jardin d'Eden thème jardin livres commentaire résumé Bassani

repères : thème du jardin : l’étude

 

Eden, le paradis biblique 

Le paradis biblique souvent appelé jardin d’Eden occupe dans l’imaginaire des créateurs de tous poils une place incontestablement à part. On ne compte plus dans les arts figuratifs la représentation du paradis. Il constitue le siège du bonheur ou de l’innocence perdus. À ce titre il apparaît également dans de nombreux textes littéraires le plus souvent en contrepoint des souffrances du monde d’ici-bas. Le jardin d’Eden devient alors un lieu idéalisé empreint de nostalgie poétique. Depuis des siècles, il s’agit d’un sujet inépuisable puisqu’il puise sa source dans un répertoire mythologique. 

 

Cependant ce jardin mythique s’incarne aussi dans une perspective plus humaine. Il peut se retrouver à la portée de tous. Chacun le conçoit ainsi à sa manière, convoquant son intelligence et son audace pour faire naître un lieu unique qu’il pourra contempler à l’envi. Il s’agit de recréer un jardin rivalisant avec celui qui hante l’inconscient des hommes. C’est dans cette perspective que la présente étude vous propose de découvrir deux lectures particulièrement riches. Il s’agit de :

  • L’âne Culotte du romancier français Henri Bosco, publié en 1937,
  • Le jardin des Finzi-Contini de Giorgio Bassani, romancier italien, publié en 1962. 

 

Le premier roman narre le récit malheureux d’un nouveau jardin d’Eden sur les hauteurs des monts provençaux. Le second fait jouer au jardin un rôle de frontière entre deux mondes étanches avant l’arrivée des lois raciales de 1938 et la déportation de ses propriétaires.

 

Eden, lieu d’une entreprise fugitive 

Au travers de ces deux œuvres, nous pourrons découvrir des représentations communes du paradis dans la même tentative de recréation idéalisée (1) avant de considérer que cette initiative n’est possible que si elle passe par une séparation avec le reste du monde (2). Cette volonté prométhéenne se paie en outre d’un prix fort comme nous pourrons le voir dans chacun de ces ouvrages remarquables (3).

Le jardin d’Eden reste à chaque fois une entreprise particulièrement fugitive. Lorsque la recréation va de pair avec le bannissement…

 

  1. Une tentative de recréation idéalisée, 
  2. Une séparation avec le reste du monde, 
  3. Un prix à payer.

 

Repère à suivre : Eden, une tentative de recréation idéalisée (Bosco, Bassani)

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article