Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Résultat de la méthode du commentaire composé de français

commentaire composé explication illustrée
Illustration concrète de la méthode pour un commentaire composé

Repères à suivre : thème des examens : le commentaire de français

Dans l'article précédent, nous avons exploré une méthode pour structurer les idées d'un commentaire à l'aide du moyen mnémotechnique suivant :

EPTPP CIIGARE

Souvenons- nous du poème de Ronsard que nous avions "épluché" avec nos 6 fameuses clefs.

Eh bien ! Retrouvons-le aujourd'hui avec le plan qui pourrait lui correspondre.

Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose,
En sa belle jeunesse, en sa première fleur,
Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,
Quand l’Aube de
ses pleurs au point du jour l’arrose;

 

La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,
Embaumant les jardins et les arbres d’odeur;
Mais battue, ou de pluie, ou d’excessive ardeur,
Languissante elle meurt, feuille à feuille déclose.

 

Ainsi en ta première et jeune nouveauté,
Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,
La Parque t’a tuée, et cendres tu reposes.

 

Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,
Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs,
Afin que vif et mort, ton corps ne soit que roses.

 

Pierre de Ronsard, Amours, 1560

Voici donc le plan en deux parties selon cette méthode :

Plan possible

           I. Portrait de la femme

A. thème du cycle du temps 

  • temps et espace : début, printemps, aube. Répétition de "quand", 
  • champ lexical de la nature (forêt) : aspect bucolique. Répétitions nombreuses.
  • opposition entre les temps de l’indicatif (Présent/imparfait/ passé composé): passé/présent
  • mot final : rose qui reprend la rose du début.

B. Personnification de la femme au travers de la rose

  • la structure du sonnet (la rose (2 quatrains) /la femme (2 tercets) 
  • description par la vue (1er); rôle des couleurs pastel/noir
  • description par l’odorat (embaumant, odeur). 
  •  impression de fraîcheur (liquide) arrose, pluie, rosée, pleurs.
  • comparaisons nombreuses (se repose, rendre jaloux..). Allitérations en s, r….

C. Brièveté de la vie

  • opposition jeunesse/mort. Décrépitude "feuille à feuille "
  • grammaire : participes passés (batture, déclose) : rôle du sort
  • Champ lexical de la mort : tuer, rite funéraire, pleurs, couleur foncé cendres/fleurs, larmes, pleurs

II. L’immortalité atteinte

A. Éloge de la femme

  • Beauté fragile de la femme soumise à la nature. La Parque (mythologie)
  • soumission de la femme à son propre caractère, "ardeur"
  • jeunesse et beauté sublimée par tous : terre/ciel. 

​​​​​​​B. Rôle majeur du poète

  • rapide passage de l’impersonnalité  du "on  voit" 
  • à l'interpellation de la femme tutoyée : Allitérations  en t : tu t ton et opposition avec la femme/rose : 3e personne du singulier, "elle"/tu.
  • Poète, ministre du culte rendu à la femme.  

​​​​​​​C. Lyrisme du poète 

  • célébration de la femme pour l’éternité. "mes larmes" "mes pleurs"
  • rôle de l’amour ( vocabulaire propre au toucher).
  • Impératif (offrande) /Subjonctif (souhait, vœu)

 

Dans l'article suivant, nous verrons ce que l'on entend par registre dans le détail.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article