Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

La contrainte exercée sur Andromaque (3)

La passion de Pyrrhus

Repères : carnet de voyage : Tour de Grèce

Après avoir présenté dans l’article précédent les deux couples aux passions contrariées et le sort impitoyable réservé au jeune fils d'Andromaque- la captive, découvrons l'étendue de la passion de Pyrrhus. Profitant de la situation, ce dernier renouvelle sa proposition de mariage auprès d'Andromaque. Par amour pour elle dans un sentiment non dénué -à ce stade de la pièce- de sublime, il est prêt à combattre son propre camp et prend même le risque de voir s'embraser une seconde guerre de Troie :

« Madame, mes refus ont prévenu vos larmes.
Tous les Grecs m’ont déjà menacé de leurs armes,
Mais dussent-ils encore, en repassant les eaux,
Demander votre fils avec mille vaisseaux,
Coûtât-il tout le sang qu’Hélène a fait répandre,
Dussé-je après dix ans voir mon palais en cendre,

Je ne balance point, je vole à son secours.
Je défendrai sa vie aux dépens de mes jours.
Mais parmi ces périls où je cours pour vous plaire,
Me refuserez-vous un regard moins sévère ?
Haï de tous les Grecs, pressé de tous côtés,
Me faudra-t-il combattre encor vos cruautés ?

Je vous offre mon bras. Puis-je espérer encore
Que vous accepterez un cœur qui vous adore ?
En combattant pour vous, me sera-t-il permis
De ne vous point compter parmi mes ennemis ? «  (acte 1, scène II)

L'obstination d'Andromaque

Mais obstinée, Andromaque repousse une nouvelle fois cet hymen et voit, résignée, s'abattre la colère du roi, éconduit. Ce dernier fait volte-face en décidant d'épouser -cette fois- Hermione, ce qui met fin aux difficultés politiques qu'il avait créées de manière bien téméraire. Dès lors, il abandonne le fils et la mère à la vengeance des Grecs. Dépitée, Andromaque est prête, un temps, à voir son fils sacrifié, ce qui mettra fin à sa douloureuse vie de captive. La mère et le fils ont donc partie liée. C'est oublier que la passion ne connaît pas de trêve. Rien n'est encore fixé. Un mécanisme de balancier se dérègle si légèrement...

 

Repères à suivre : le choix impossible d’une captive

 

Andromaque et Pyrrhus, Guérin, Musée du Louvre

Andromaque et Pyrrhus, Guérin, Musée du Louvre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article