Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

Découverte de la civilisation minoenne

Le roi Minos

 

Repères : carnet de voyage : Tour de Grèce

La civilisation minoenne

Dans l’article précédent, nous avons présenté la Grèce au sein du bassin méditerranéen, porteur de tant d’héritages culturels. Nous voici aujourd’hui en Crète.

Cette île de 8.400 km2 a vu naître la civilisation minoenne (2.700 à 1.200 av Jc) redécouverte en 1878 par l’archéologue anglais Evans.

On situe l’âge d’or de la civilisation crétoise au XVIIIème siècle* avant notre ère. La civilisation est extrêmement brillante : hommes et femmes rivalisent de prestige dans leur costume d’apparat ; le palais royal comprend un luxe et un confort que l’on retrouvera sous l’empire romain. On trouve des manufactures de céramique ; on fabrique des armes de luxe célébrées plus tard par Virgile. Soudainement, cette civilisation sombre sous le coup d’envahisseurs : la Crète est en effet dévastée entre -1450 et 1400. Le palais de Cnossos détruit et reconstruit à plusieurs reprises est finalement abandonné en 1450 avant JC**. Après avoir dominé les Achéens, peuples indo-européens venus s’installer eu nord de la mer Egée, les Crétois se voient désormais soumis à cette civilisation capable d’assimiler leur propre civilisation : la civilisation mycénienne brillera de tous ses feux…

Il vous est proposé de prendre la mesure de l’architecture crétoise de cette époque oubliée en regardant cette reconstruction en trois dimensions.

La Crète associe la civilisation pré-hellénistique minoenne au roi légendaire Minos. Mais qui est le roi Minos ? Un roi et un prêtre.

Le roi Minos et sa balance

Marié à Pasiphaé, il verra son épouse prise de passion pour le taureau blanc que le roi a imprudemment refusé d’immoler comme Poséidon le lui avait demandé. La reine demandera à Dédale de lui fabriquer une statue de vache lui permettant de s’y glisser avant de s’y unir à la bête.

De cette relation, naîtra le fameux Minotaure, créature monstrueuse, qui sera enfermée dans le fameux labyrinthe construit là encore par Dédale. La rancune du roi est tenace à l’encontre de l’architecte qu’il condamnera avec son fils –Icare- à errer dans ce même labyrinthe. Enfin ce dernier est aussi connu pour avoir permis à Thésée grâce au fil d’Ariane (fille de Minos) de sortir de ce piège.

Il reste que Minos est aussi considéré comme un prêtre et comme un (bon) juge des enfers. Il cherche en effet à racheter les âmes perdues. C’est ce que nous pourrons découvrir au travers d’un poème de Florian, « neveu par ricochet » de Voltaire comme ce dernier s’est plu à le dire.

Le roi Minos découvre un astucieux moyen de l’aider dans sa tâche : il confectionne une balance pour peser les âmes…

La balance de Minos

      Minos, ne pouvant plus suffire
Au fatigant métier d’entendre et de juger
Chaque ombre descendue au ténébreux empire,
      Imagina, pour abréger,
      De faire faire une balance
Où dans l’un des bassins il mettait à la fois
Cinq ou six morts, dans l’autre un certain poids
      Qui déterminait la sentence.
Si le poids s’élevait, alors plus à loisir
      Minos examinait l’affaire ;
      Si le poids baissait au contraire,
      Sans scrupule il faisait punir.
La méthode était sûre, expéditive et claire;
Minos s’en trouvait bien. Un jour, en même temps,
      Au bord du Styx la mort rassemble
Deux rois, un grand ministre, un héros, trois savants.
      Minos les fait peser ensemble :
      Le poids s’élève; il en met deux,
Et puis trois, c’est en vain; quatre ne font pas mieux.
Minos, un peu surpris, ôte de la balance
Ces inutiles poids, cherche un autre moyen;
Et, près de là voyant un pauvre homme de bien
Qui dans un coin obscur attendait en silence,
      Il le met seul en contre-poids :
Les six ombres alors s’élèvent à la fois.

La balance de Minos, Fleurian (1755 – 1794)

http://fr.wikisource.org/wiki/La_Balance_de_Minos

Sources :

* Homère, introduction E. Lassere (Garnier Flammarion 1965, page7)

**http://www.cliolamuse.com/spip.php?article31

 

Repères à suivre : la révolte des Crétois (2)

 

 

Palais de Cnossos, reconstitution en 3 D, Crète, tour de Grèce, Gazette littéraire

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lizagrèce 08/07/2014 14:27

Je conseille à toutes celles et tous ceux qui vont en Crète de visiter les site de Knossos. Impressionnant !