Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Publié par Litteratus

Repères : le feuilleton : le bac expliqué à ma fille

Il a été indiqué dans l’article précédent les objectifs du feuilleton en cours d’écriture de la Gazette Littéraire. Il reste que ce feuilleton n’est pas totalement achevé : il reste en effet une partie à écrire… Qui saura l’écrire mieux que la personne à qui est dédié ce recueil ?

La fille entend aujourd’hui reprendre le flambeau au travers d’une lettre qu’elle publie aujourd’hui.

Dans la première partie, elle décerne deux satisfecits à sa mère avant de lui reprocher dans une seconde partie d’avoir fait un recueil de ses propres souvenirs. La fille s’estime lésée de la dédicace de l’œuvre. Elle finit enfin par comprendre que l’objet du feuilleton vise à faire entrer le baccalauréat dans le champ littéraire. Elle propose dès lors de contribuer à sa manière à ce travail d’écriture.

***

« Comment te dire ce que je pense ? En un mot, c’est impossible. En d’autres termes, je ne pourrais pas mieux t’expliquer le bac 2014 que tu ne le fais. Il me manque le recul pour faire ressortir le côté saillant de l’épreuve. Je n’ai pas le sens de l’universel, juste du particulier. Je ne reviens pas sur mon immaturité.

Il reste que je ne suis pas pour autant démunie face à ton projet qui, je te le rappelle, m’était à l’origine destinée. Je serais en droit d’apporter une réponse à ton feuilleton. J’ai bien réfléchi ; j’ai une petite proposition à te faire.

Je t’offre dans une partie intitulée, le bac expliqué à ma mère, de reprendre cette courte lettre et de l’insérer dans ton recueil. Ce serait une manière de faire correspondre nos deux points de vue, de faire dialoguer pour l’éternité la mère et la fille. Je te laisse libre de l’ordonnancement de ton recueil, même si je pense que ma véritable place se situe en …postface.

Je te laisse bien entendu juge de ce choix et t’embrasse bien affectueusement,

Ta fille

Ps : il n’y a plus rien dans le frigo ! »

Le bac expliqué à ma mère...

Commenter cet article