Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gazette littéraire

En quoi la Grande-Bretagne est-elle encore une île ?

 

Repères : thème de l’île : feuilleton

Il a été indiqué dans l’article précédent qu’Audrey, élève de terminale L, nouvellement arrivée, doit s’intégrer dans un groupe pour satisfaire aux exigences des travaux personnalisés encadrés (TPE). Ayant toujours éprouvé de grandes difficultés de socialisation, elle doit dépasser sa répugnance. Elle repère deux élèves qui selon ses critères -très personnels- pourraient travailler avec elle. Le groupe enfin constitué s’accorde à vouloir traiter du thème de l’île. Elles portent leur choix sur la Grande-Bretagne. Il reste désormais à définir une problématique précise : c’est à cette occasion que la personnalité dominatrice d’Audrey se fait jour au grand dam des deux autres élèves…

***

Un sujet imposé

Audrey finit par révéler sa propre problématique : « en quoi la Grande-Bretagne est-elle encore une île ? » Silence général. Puis rancunières, Félicie et Manon déclarèrent que le sujet n’était pas de leur point de vue pertinent. Elles commentèrent dans le même esprit l’idée selon laquelle il ne s'agissait que d'une banale question de géographie. En agissant ainsi, elles essayèrent de la détrôner pour rétablir l’équilibre dans le trio. En vain.

Audrey voyait clair dans leur jeu ; elle savait très bien comment les manipuler. La jeune fille ne répondit pas à leurs arguments mais elle continua à vanter tous les mérites d’un tel sujet. « Le tunnel sous la Manche a rattaché le pays à l’Europe. Les échanges économiques et culturels ont changé de nature transformant en profondeur les mentalités insulaires…. » Durant des minutes, elle dissertait, seule, sur les avantages d’un tel sujet. Elle ne désemparait pas en dépit des tentatives d’interruption infructueuses de ses interlocutrices.

Dépitées, ces dernières finirent par se faire silencieuses puisque de toute manière elle ne les écoutait pas. Drôle de situation ! Audrey en profita encore pour les regarder bien dans les yeux, trouvant les mots justes pour les convaincre. Les deux amies furent alors vaincues très rapidement. Elles étaient manifestement coincées dans une problématique qui leur échappait totalement. La personnalité trouble d’Audrey les mettait de plus en plus mal à l’aise. Elles se sentaient veules devant cette fille à l’ascendant inégalé. Elles étaient de surcroît prisonnières du système des TPE qui avait hermétiquement verrouillé leur groupe, appelé contre vents et marées à produire un travail commun.

Des inconvénients du trio

Rentrant ensemble dans la même direction, Félicie et Manon se reprochèrent leur lâcheté. « Se voir imposer un sujet sur lequel on n’a pas envie de travailler, quelle galère ! Six mois de travail avec cette fille ! non mais allo ! » Confiantes, elles s’en ouvrirent dès leur retour à leur mère respective.

Du côté de chez Félicie, on trouva qu’elle exagérait tandis que la mère de Manon minimisa l’incident : « travailler en trio, c’est toujours un peu compliqué ! ». Cette dernière considéra en outre que c’était une bonne chose de travailler avec une autre personne que Félicie. Elles ne pouvaient pas vivre toujours en vase clos. Bref, on ne voyait pas le problème ! « Les filles font toujours des histoires de tout ! » conclut son père.

Après tout ils avaient peut-être tous raison, Félicie et Manon finirent par douter d’elles-mêmes…

Repères à suivre : le feuilleton : lorsque le travail est effectué par les autres (5)

TPE, Baccalauréat, Section L, Grande-Bretagne, une île, tunnel

TPE, Baccalauréat, Section L, Grande-Bretagne, une île, tunnel

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lizagrèce 30/03/2014 21:17

En quoi la Grande Bretagne est-elle encore une île ? Dans le fait qu'elle n'adhère pas à l'euro, dans le fait qu'elle soit à la fois européenne et toujours terriblement "anglaise"